700 gisants contre l'euthanasie

Informations exclusives

TF1 20h du 25 janvier 2011

France 5 du 29 janvier 2011 : émission "Revu et Corrigé", avec Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie (2e partie de l'émission, à partir de 39mn 18sec)

Débat au Sénat le 25 janvier 2011 pour légaliser l'euthanasie

Les Français méfiants face à la légalisation de l’euthanasie ! Découvrez le tout nouveau sondage de la SFAP : http://www.sfap.org/content/sondage-sur-les-soins-palliatifs-janvier-2011

Informations exclusives sur trois pays européens où l'euthanasie est aujourd'hui légale : Pays-Bas, Belgique, Suisse

Je signe !

Etat-civil *:
Nom *:
Prnom *:
E-mail *:
J'accepte d'être informé par email

(*) Champs obligatoires

Je fais signer mes amis !

Actuellement: 57616 signatures pour la ptition.

Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu, aucune information personnelle n'est cédée à des tiers.

Commentaires

152 Commentaires

Page 14 sur 16 12345678910111213141516 << >>

#21 GARCIN a écrit le 19-11-2010 15:33 answer

Peut-on se "débarasser d'une être humain, trop onéreux pour notre société (et selon quels critères ce coût est-il estimé ?)comme on l'aurait fait d'un animal nuisible ? et avoir ensuite la conscience tranquille ?

#20 LESBRE a écrit le 19-11-2010 09:34 answer

Votre commentaire :

Il faut se battre pour développer de plus en plus la création de secteurs

soin palliatifs dans tous les hôpitaux et une meilleure formation des médecins généralistes à cet aspect essentiel de notre beau métier -dont la finalité 1ére est de soulager , d'accompagner et de consoler : les progrès faits ces dernières années dans le domaine de l'analgésie permettent vraiment d'obtenir le confort -en tout cas le mieux-être et de supprimer la douleur-sans pour autant accélérer la mort-ni supprimer la possibilité d'échanger et communiquer avec celui qui meurt et qui est rassuré et conforté par la présence d'un proche à son chevet .Je viens de vivre cela tout récemment et rend hommage à la compétence et à l'humanité remarquables que j'ai rencontrées dans le service d'oncologie médicale de l'Hôtel-Dieu de Paris : oui , il existe encore des services ou le respect de la personne et le souci de son mieux-être est le but 1er--et non la sacro-sainte rentabilité proposée par nos chers technocrates de la santé!

 

Professeur Lesbre

Chef de service hon.

#19 Michel a écrit le 18-11-2010 22:35 answer

Tôt ou tard le systême passera de ceux qui veulent mourir à ceux que l'on peut ou doit faire mourir à cause de leur âge de leur situation précaire etc... De l'humanisme à l'économie : la loi du plus fort, du plus riche...

#18 MARTEIL a écrit le 17-11-2010 13:52 answer

qui peut se permettre de disposer de la vie d'autrui ? je crois que la vie de tout homme a un sens, même si, en apparence il semble inutile....Qui connait le fond de son coeur?

#17 Alixant a écrit le 17-11-2010 03:37 answer

Accompagner jusqu'à la mort avec respect et compassion est tellement plus noble et à la dimension de l'Homme qu'une injection létale...(mais prend plus de temps!)

#16 degouge jean pierre a écrit le 16-11-2010 19:46 answer

Il est plus facile de donner à un pauvre que d'accompagner un mourrant dans la dignité en lui donnant un sens à cette fin de vie si riche

#15 Olry a écrit le 16-11-2010 16:56 answer

2 de mes amis sont décédés après avoir reçu des soins palliatifs.Eux et leurs proches étaient heureux qu'ils aient pu choisir leur mort

#14 Marie-Claire a écrit le 16-11-2010 13:32 answer

Étant donné mon grand âge, je suis tenu de m'associer à votre démarche!...

Bravo pour cette initiative!

#13 Truffaux Eléonore a écrit le 15-11-2010 21:39 answer

La vie vaut le coup d'être vécue jusqu'au bout, chaque instant est précieux, même dans la souffrance on peut découvrir de très belles choses sur la vie. Mais il faut accompagner ces personnes, et soulager leurs douleurs.

#12 BESSON a écrit le 15-11-2010 20:36 answer

Merci pour votre initiative qui permet de faire entendre la voix des nombreux professionnels refusant les atteintes à la vie et à la dignité humaine