700 gisants contre l'euthanasie

Informations exclusives

TF1 20h du 25 janvier 2011

France 5 du 29 janvier 2011 : émission "Revu et Corrigé", avec Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie (2e partie de l'émission, à partir de 39mn 18sec)

Débat au Sénat le 25 janvier 2011 pour légaliser l'euthanasie

Les Français méfiants face à la légalisation de l’euthanasie ! Découvrez le tout nouveau sondage de la SFAP : http://www.sfap.org/content/sondage-sur-les-soins-palliatifs-janvier-2011

Informations exclusives sur trois pays européens où l'euthanasie est aujourd'hui légale : Pays-Bas, Belgique, Suisse

Je signe !

Etat-civil *:
Nom *:
Prnom *:
E-mail *:
J'accepte d'être informé par email

(*) Champs obligatoires

Je fais signer mes amis !

Actuellement: 57618 signatures pour la ptition.

Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu, aucune information personnelle n'est cédée à des tiers.

Commentaires

152 Commentaires

Page 5 sur 16 12345678910111213141516 << >>

#112 MOJONNIER a écrit le 25-01-2011 08:35 answer

Légaliser l'euthanasie c'est donner à n'importe qui le droit de tuer

#111 MIRJOL a écrit le 25-01-2011 07:30 answer

pendant 3 ans, j'ai accompagné ma grand-mère qui a terminé sa vie en maison de retraite ! nous avons établi une relation d'amour extraordinaire qui n'a pas de prix et que jamais autrement nous n'aurions pu connaître. Avec l'euthanasie subie ou désirée par le "patient",cette richesse "affective"exceptionnelle n'aurait jamais pu exister.

En Belgique, les personnes âgées, craignant que leurs enfants ne les euthanasient,s'exilent aux Pays-bas ou en Allemagne ....

#110 millet a écrit le 25-01-2011 07:27 answer

signer svp c'est important....

#109 marie-claude a écrit le 25-01-2011 07:01 answer

Médecin, j'accompagne de nombreux malades en fin de vie atteints de cancer... Ce projet de loi est "inique" et ne respecte pas notre engagement au quotidien ni celui des personnels soignants ou des bénévoles. Il ne respecte pas les personnes qui souhaitent simplement être soulagées de leurs souffrances et aimées telles qu'elles sont en cette dernière étape de leur vie...

#108 Marie-Françoise C-Lozac\'hmeur a écrit le 25-01-2011 01:14 answer

maman d'un enfant que tout condamnait depuis la naissance, pour une cardiopathie congénitale rare et complexe, cet enfant s'étant accroché à la vie a survécu et à sa maladie initiale, et à une leucémie. Nous avons touours accompagné la vie, et désapprouvons totalement un projet qui, au nom d'une pseudo dignité qui serait respectable, permettrait de ne pas accompagner les plus faibles, les plus souffrants dans la dignité humaine, reconnaissant la grandeur de chaque instant.

Il vaudrait bien mieux réellement se donner les moyens d'humanisation des soins, par l'hospitalisation à domicile, le développement des soins palliatifs et une réelle politique familiale courageuse, permettant l'accompagnement jusqu'au bout dans la maladie et la grande souffrance. Comme le disait notre fils malade, âgé de 7 ans, "la mort, maman, ce n'est pas cela qui est grave, c'est de ne plus parler à ceux que l'on aime". accompagner et préserver la relation d'homme à homme, ce n'est pas se donner une fausse paix. La mort est naturelle. Mais laisser croire à tous, y compris au patient, qu'elle est la solution immédiate, c'est faire mieux que des régimes dictatoriaux qui ont éliminés les faibles et les petits. Puisque l'on arrive même à obtenir le consentement social.

Pourtant, pour l'avoir vécu, rien n'est nécessairement définitif, même dans les plus sombres diagnostics.

Humaniser la vie, la mort, en refusant l'euthanasie.

#107 Un Cognito a écrit le 25-01-2011 00:53 answer

Je ne sais que penser quand après être allé voir mes grand parents avec mes parents, ces derniers disent "si on fini comme eux [leurs parents], faites nous piquer..." (alzheimer semble assez héréditaire).

#106 LUCAS a écrit le 24-01-2011 23:30 answer

De même que la naissance, la mort ne dépend pas de nous. Il faut laisser la médecine accompagner le patient

#105 PERNIN a écrit le 24-01-2011 22:44 answer

Je pense qu'il est important d'aider les malades depressifs (aide psychologique et médicamenteuse si besoin). Il est important d'éviter par les soins paliatifs les souffrances physiques mais aussi ne pas oublier les souffrances morales.(lorsqu'on peut les voir)

Thérèse PERNIN

#104 Johanna Kaliel a écrit le 24-01-2011 22:07 answer

J'ai perdu plusieurs personnes qui m'étaient chères alors qu'il n'y avait plus aucun espoir. Le droit à l'euthanasie, lorsque la personne se sent prête, qu'il n'y a plus rien à faire, et qu'elle souffre, est quelque chose de plus que naturel.

 

Ce qui est égoïste par contre, c'est d'obliger quelqu'un à vivre par peur de le laisser partir.

#103 VORKAUFER a écrit le 24-01-2011 21:34 answer

Dans quel monde vivons-nous... Tuer quelqu'un ne fait plus peur à personne... à n'importe quel âge de la vie... un enfant de trop dans le ventre de sa mère... une ado... un ado... un jeune père de famille... une personne âgée qui veut rester le plus longtemps possible avec ses enfants- et petits-enfants... La vie est sacrée... On n'a pas le droit de la détruire !!!!